False flag

Un article qui nous viens direct de l’excellent site de Fawkes news. Merci Guy!

 

http://fawkes-news.blogspot.fr/2015/11/quest-ce-quun-false-flag.html

Qu’est-ce qu’une opération sous faux drapeau? L’effet 11 Septembre

Cet article peut paraitre superflu mais un rappel peut être judicieux car, en ce qui concerne le terrorisme, nous avons été tellement enfumé ces dernières années que cela peut paraitre confus pour certaines personnes qui pensent qu’un false flag est forcément un faux événement: ce n’est pas le cas. Je détaillerais ici plusieurs possibilités lors d’un événement du type attentat terroriste ou tireur isolé et invite les lecteurs à lire l’article même s’il connait déjà le sujet.
1. Réel événement avec des victimes, exécuté par des personnes indépendantes. (en Irak par exemple). Aucune implication d’un service d’Etat.
2. Réel événement avec des victimes, exécuté par des personnes pilotées à leur insu par des services de renseignement (en facilitant armes, de l’argent ou un plan voir les trois). Le simple fait de laisser faire un attentat connu implique de fait les services de renseignement. Certains Etats stoppent les attentats avant…parfois non. Le FBI pratique régulièrement ce genre de méthode douteuse.

3. Réel événement avec des victimes mais exécuté par des services de renseignement (actes terroristes pilotés par le réseau Gladio, 11 Septembre).
4. Faux événement avec de fausses victimes, entièrement organisé par des services de renseignement. (Exemple Sandy Hook, fusillade LAX). On peut appeler ça dès lors une opération psychologique (Psy Op) visant le plus souvent à appuyer un agenda politique. Ces méthodes sont très courantes aux Etats-Unis notamment dans les événements du type tireur fous isolé qui visent à terme à permettre de faire passer des lois contre le second amendement aux Etats-Unis (le droit de porter des armes).
On constate donc que dans 3 cas sur 4, la responsabilité de services d’Etat peuvent être directement engagés. Même dans le premier cas cité, leur responsabilité indirecte peut être retenu puisque les attentats en Irak sont apparus pendant et après l’invasion du pays. De même, les invasions de l’Irak, de l’Afghanistan et de la Lybie ont permis la mise en place d’un terreau fertile pour l’idéologie islamiste radicale qui est assez rapidement devenu un vivier pour terroristes.
Là aussi, les Etats ont joué leur rôle puisque L’ancien chef de la DIA accuse Washington d’avoir aidé à faire naitre l’État islamique. Ces derniers mois, les preuves démontrant le fait que des pays de l’OTAN aident l’EI sont apparus massivement. Les plus haut gradé tel que le Général Wesley K. Clark avoue volontiers que : « Nos amis & alliés ont créé Daesh ». Des avions US ont largué à plusieurs reprises des armes à Daesh en Irak. Selon un rapport de la Deutsche Welle, le soutien de l’Etat islamique provient de pays membres de l’OTAN tel que la Turquie. Certains pseudo rebelles formés par les américains sont même devenus des chefs de l’Etat islamique. La France n’est pas blanche comme neige non plus puisqu’elle a fournis des armes en Syrie et qu’elle y appuie des terroristes notoires.
L’EFFET 11 septembre
Savez-vous ce quel a été l’effet 11 septembre? Avant cette date, environ 400 attentats terroristes ont été perpétrés en un siècle. Cette seule année 2015 a enregistré 278 attentats. En ce qui concerne plus précisément les attentats islamistes, la relation de cause à effet est encore plus forte. Ce type de terrorisme a réellement émergé dans les années 80, juste après la guerre d’Afghanistan (ou la CIA avait déjà déposé sa marque de fabrique). Cette première décennie a enregistré 15 attaques, puis 31 dans les années 90. Les années 2000 vont marquer l’expansion vertigineuse des attentats islamistes avec pas moins de 150 cas. Puis 174 attaques en à peine 5 ans (2010 à 2015). On constate donc que la dite « guerre contre le terrorisme » initiée par Georges Bush sur la base d’un mensonge a en fait considérablement renforcé le terrorisme dans le monde en plus de provoquer la mort de millions de civils.
Pour ceux qui pensaient que les Etats luttaient contre le terrorisme, les chiffres ne racontent pas la même histoire. De tout temps, les gouvernements s’en sont servis pour leur propre intérêt, pour renforcer leur légitimité et leur pouvoir, faire passer des lois liberticides, initier des guerres et contrôler la population. Le fait d’instiller la peur dans les esprits rend la population plus malléable et apte aux changements imposés par l’agenda des puissants. Pour toute ces raisons, le terrorisme est une plaie pour les peuples…mais le meilleur allié des gouvernements.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s